Le secret du bien-être enfin révélé !

Parler de “bien-être” revient la plupart du temps à parler de thérapies et techniques en tous genres  dont la qualité et la fiabilité sont à l’appréciation de chacun.  Il n’en est pas question dans cet article  avec lequel j’ai le plaisir de participer à l’évènement “Le meilleur du bien-être”, concours des meilleurs articles organisé par Danièle Galicia dans son blog Bel et bien.net.

A l’heure où nombre d’entre nous parlent de stress et de ce temps qui passe si vite, qu’en est-il pour vous ? Vous avez droit au meilleur du bien-être dans votre vie !  Alors sortons du cadre  et élevons le sujet pour voir ce dont il s’agit afin de donner un sens supérieur à cette quête…

Le meilleur du bien-être

Le secret du bien-être enfin révélé !

Secret du bien-être : Simplement Etre

N’avez-vous jamais vécu cet instant où vous réalisez que le temps passe à une vitesse parfois si vertigineuse  que cela vous fait peur ? Ne vous êtes-vous jamais dit par exemple :  ” Quoi, nous sommes déja en avril ? Je n’ai pas vu le temps passer depuis les fêtes de fin d’année ! ”  Sans parler de votre âge qui avance à grands pas et vous voilà à ajouter une nouvelle dizaine sur votre échelle du temps…

Si je vous dis “bien-être”, à quoi pensez-vous ? Les réponses sont souvent du type :

  • se faire du bien
  • faire ce que j’aime
  • faire du sport, de la danse, de l’exercice physique
  • faire attention à son alimentation
  • faire de la relaxation
  • faire des massages

etc. etc. la liste est longue et dépend des préférences de chacun.

En relisant ces réponses vous pouvez cependant remarquer que le verbe “faire”, verbe d’action, est utilisé pour exprimer ce “bien-être”.

Cependant “être” est à l’opposé de “faire”.  Qui dit “action” n’est pas “être” ! “Etre est dans le “non-agir”,  “Etre”est un état, une énergie, non un processus en mouvement.

“Etre” est cet état  qui se ressent, une énergie qui se vit de l’intérieur. Etre est dans le lâcher-prise. Le “bien-être” qui en découle est dans l’acceptation de ce qui est.

Entre Etre et Faire

Que signifie développer le sentiment d’un sens supérieur dans la vie ? Cela peut signifier beaucoup de choses et chacun en a sa définition, mais c’est essentiellement le sentiment qu’une autre réalité, une autre connaissance, une autre expérience, est possible dans notre vie : une vie intérieure nous est accessible. Pour nombre d’entre nous ceci est en rapport avec l’acceptation de certaines réalités que notre esprit rationnel ne veut pas admettre. C’est pourtant une étape importante vers l’expression de qui nous sommes réellement.

L‘un des obstacles majeurs à l’expérience d’autres états de conscience est notre activité : nous avons un travail, une famille, des amis et des tâches ménagères ; nous avons des animaux, des voitures, des logements à entretenir ; nous avons des livres à lire, des messages à écrire, des musiques à écouter, des émissions de télévision à voir et des films à regarder au cinéma…Bref, nous faisons beaucoup de choses.

Dans le Dialogue Intérieur nous pouvons entrer en contact avec une autre sous-personnalité qui peut nous ouvrir à nos sous-personnalités spirituelles.  Lorsque nous faisons l’expérience de cette énergie d’ “être”, il n’y a pas d’objectif ni de tâche… il n’y a rien ! Cette énergie particulière est accompagnée d’un sentiment de grande paix, de quiétude ; d’un sentiment d’être centré, comme enraciné dans la terre ;   mais aussi d’un sentiment de complétude, faisant l’expérience de notre place dans l’univers comme dans un état méditatif.

“Etre” est une des énergies traditionnellement féminines. En opposition à l'”Actif”, cette sous-personnalité d’Etre ne produit pas grand-chose qui puisse être considéré comme pratique ou utile. Par contre, elle sait comment se détendre, être dans le moment présent. Elle sait comment permettre aux pensées, sentiments et  impressions, de remonter comme des bulles, du plus profond de nous. Certains l’ont décrite comme la “réceptivité féminine”. Elle contraste nettement avec les valeurs classiques masculines : faire, accomplir, produire, qui sont si importantes pour tous les Patriarches du monde. Quand cette sous-personnalité apparaît nous pouvons nous connecter profondément et silencieusement avec les autres. Le temps s’arrête, et l’instant semble se dilater, devenir magique. Nous n’avons aucun besoin d’impressionner l’autre avec notre intelligence, notre sagesse ou nos réalisations, nous ne sommes pas particulièrement impressionnés par les siennes non plus. Nous sommes juste deux êtres humains ensemble, prenant plaisir à la présence l’un de l’autre.” Sidra Stone – Le Patriarche Intérieur

Dans une société patriarcale comme la nôtre, cette sous-personnalité portant la capacité d’être est reniée en faveur de celle qui agit. Il existe cependant une grande nécessité à la fois pour les hommes et pour les femmes, de retrouver cette “part d’héritage perdue”. Lorsque je regarde en arrière et autour de moi, je constate à quel point la vie s’est accélérée.  Chacun courant dans tous les sens pour obtenir et préserver sa place dans la société, nous ne prenons plus le temps de nous arrêter. Nous donnons de moins en moins d’espace pour “être”, tout simplement.

Dans ces dernières décades, les progrès technologiques sont phénoménaux et nos vies s’en sont trouvées remarquablement améliorées comparées à nos aïeux. Que ce soit au travail ou à la maison nous pouvons réaliser des travaux qui autrefois nous auraient pris des semaines, des mois, voir même des années, en un minimum de temps et dans un minimum d’efforts.  Notre accès à l’information avec l’avènement du web et des téléphones portables est instantané. Nous pouvons travailler, apprendre, faire des courses ou communiquer entre nous 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Nous n’avons aucune limite extérieure ce qui entraîne parfois de réelles addictions et crée de réelles pathologies.

Il est temps de (re)donner dans notre vie, la place aux énergies féminines telles que l’Etre, qui portent en elles les valeurs opposées et nous donner le meilleur du bien-être, en nous aidant à équilibrer ce qui n’est qu’une vue partielle des choses dans notre vie.

Mini-coaching pour rencontrer votre énergie d’Etre,

Que vous soyez seul(e) ou à deux, vous devez commencer par arrêtez tout ce que vous faites et vous donner le droit de vous poser,  là où vous le  voulez, dans une position confortable.

Si vous êtes seul(e), vous pouvez fermer ou non les yeux. Entrez en vous et concentrez-vous sur ce qui se passe en vous. Si vous êtes deux, regardez-vous dans les yeux si cela vous est possible. Parfois la peur, la timidité ou autre sont trop grandes pour permettre ce contact visuel. Notez-le si c’est le cas pour en parler ensemble ensuite et refaites l’essai une nouvelle fois.  Prenez simplement conscience du défilement de vos pensées, sans vous y arrêter, de vos sensations dans votre corps, de vos sentiments en cet instant.

Respirez, lâchez-prise, prenez simplement conscience et savourez ce moment de paix profonde qui vous inonde peu à peu. Restez aussi longtemps que possible dans cet état. Un léger sourire de bonheur naît sur vos lèvres…

Vous pourrez peut-être entendre des pensées critiques du style “c’est idiot, tu perds ton temps et tu as bien d’autres choses à faire qu’à rêvasser !”  Ne rejetez pas, ne culpabilisez pas, mais laissez couler sans vous y arrêter.

Respirez, lâchez-prise et revenez dans votre énergie d’Etre. Vous pourrez  par la suite contacter cette énergie autant de fois que vous le souhaitez…C’est le secret révélé pour le meilleur de votre bien-être

Vous avez aimé cet article ? Alors merci de voter pour lui sur le blog de Danièle  à partir du 24 avril prochain et jusqu’au 3 mai  à 12h, dans l’article consacré à l’évènement

“Le meilleur du bien-être” .

Plus vous serez nombreux, mieux se sera 😉

Alors invitez vos “amis” à en faire autant et à bientôt le plaisir de vous retrouver ici ! 


Plugin Kindle Moi sur Blog Expert.