Pourquoi vous levez-vous le matin ?

C’est la question « existentielle » à laquelle je vous invite à réfléchir avec cet article qui m’a été inspiré à la suite d’une interview que j’ai entendu ce matin à la radio.

N’en avez-vous pas marre d’entendre ces gens qui se plaignent tout le temps et de  tout ? Moi si et je l’ai déjà dit dans un article précédent !

Encore un exemple  donc à  la radio ce matin (certains diront ici peut-être que je n’ai qu’à ne pas écouter la radio puisque c’est un tas d’âneries…à chacun son point de vue.) Bref,  l’un des sujets d’actualité portait sur le fait qu’aujourd’hui  est le dernier jour pour changer ses derniers francs en euros. Voilà une dizaine d’années que nous avons changé de monnaie, mais nombre d’entre nous ont gardé quelques billets, que ce soit  consciemment pour différents motifs, par oubli ou par négligence,  peu importe. Toujours est-il que c’est aujourd’hui le dernier jour et que chacun est invité à se présenter à la Banque de France de sa région pour ce faire.

“Pourquoi vous levez-vous le matin ?” J’aurais bien voulu connaître la réponse à cette question par cette personne ce matin. Voilà donc une auditrice (il était 6H00) qui téléphonait de sa voiture pour dire sa hargne contre ce gouvernement qui l’obligeait à faire des kilomètres pour pouvoir échanger les quelques francs qu’elle avait retrouvés dans les poches du grand-père et à se lever le matin très tôt pour éviter les embouteillages sur la route et la cohue devant la banque. « C’est inadmissible » criait-elle !

Depuis toutes ces  années nous avons eu la possibilité de faire ces échanges auprès de nos banques de proximité, non ? Pourquoi avoir tant tardé pour s’y prendre au dernier  moment ? Une découverte de dernière heure ?  Si le montant en vaut le coup, n’est-ce pas une aubaine ? Sinon, pourquoi faire le déplacement pour quelques francs …qui risquent d’ailleurs d’être dépensés en frais de carburant, mais c’est une autre histoire. En tout cas quelle perte d’énergie !

Ah ! L’Etat « providence », « Vache à lait »,  Père et Mère à la fois et en tous cas,  responsable de tout et pour tous. C’est tellement plus facile de tirer dessus que de se regarder en face et d’assumer ses responsabilités ! Voilà une belle « projection » ! Qu’est-ce que c’est ? Dans cet exemple, il s’agit de reprocher à d’autres ce que l’on ne reconnait pas en soi. Quoi ? En général  nos manques, nos insuffisances, nos incompétences, nos lâchetés, notre violence et tous ces aspects de nous-même que nous refusons de voir et renions au fin fond des oubliettes.  Le résultat : la personne se pose en Victime irresponsable de ce qui lui arrive, les autres n’étant que des méchants Bourreaux qui lui veulent du mal. N’est-ce pas le cas ici ? Qu’en pensez-vous ?

Pour aller plus loin

Pensez à cette légende des « Chevaliers de la Table Ronde ». Si l’un d’entre eux a trouvé le Saint Graal, ce vase sacré, les autres ont trouvé l’amour, la gloire ou une leçon de vie particulière. Comme tous les héros des  contes et légendes, ils se sont voués à quelque chose de plus grand qu’eux, qui les dépassait. Ils savaient Voir Grand, et avaient un Grand Rêve qui  donnait  un sens à leur vie.

Quel est le rapport ? Bien sûr je n’ai aucune certitude et comme tout le monde je ne sais pas de quoi demain sera fait. Mais j’ai compris que nos pensées font de nous ce que nous sommes ! D’expérience j’ai compris une chose très importante :  nous ne sommes  pas obligés de perpétrer les croyances inculquées depuis  l’enfance, celles qui condamnent  au malheur  en associant  la vie à la souffrance, la richesse à la cupidité, le travail au bagne, la réalisation de soi à l’égoïsme et  le plaisir à l’interdit. Nous avons même le devoir, pour nous-même et pour les autres, de nous en libérer pour évoluer et participer à la création d’un monde meilleur !

Personnellement, c’est dans cet esprit de dualité que j’ai grandi. Loin de moi l’idée d’en vouloir à mes parents. Eux-mêmes en ont souffert dans leur jeune âge. Mais j’ai souvent entendu  dire dans mon enfance qu’il ne fallait pas croire au bonheur parce-que ça ne dure pas et des expressions du type « dans la vie il faut souffrir pour être belle », « les riches sont tous des pourris », “trop heureux pour être honnête” .  Même encore récemment et à mon grand étonnement de la part d’une personne « amie » qui a répondu  sur un ton acerbe alors que je parlais de notre séjour au Cameroun : « Veinards ! J’espère qu’il fera très froid maintenant pour vous punir »… Autrement dit elle nous souhaitait du mal au lieu de partager notre plaisir. Quelle déception !

Les conséquences de tout cela c’est que j’ai passé une partie de ma vie à me « victimiser », à chercher au-dehors les responsables de mon mal-être…et ne pas les trouver bien évidemment. Pourquoi ? Parce-que nos principaux « Bourreaux » sont en nous et que nous n’en avons pas conscience. Depuis longtemps je sentais confusément que tout cela était faux. J’ai découvert par la suite ma chance d’avoir une attirance pour tout ce qui touche au domaine de la psychologie et des relations humaines. C’est donc par l’application sur moi-même des  savoirs acquis que j’ai pu dépasser ce schéma négatif qui me faisait plonger dans la déprime.

Quel est le  bénéfice  de cette histoire pour vous ?

La grande leçon que j’ai appris de tout cela et que je vous transmets avec joie, c’est que le pouvoir appartient à celui qui a le choix ! Nous avons le pouvoir de choisir.  Nous pouvons choisir d’exclure de notre vie tout ce qui n’est pas bon pour nous ; de porter notre attention sur ce qui nous nourrit, nous fait grandir et nous fait du bien ; de consacrer notre énergie à prendre soin de notre bien-être et de ceux que nous aimons ; de vivre pleinement chaque jour cette vie qui est la nôtre et dont nous sommes responsables…

On a toujours le choix… On est même la somme de ses choix.   Joseph O’Connor

Celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; celui qui ne veut rien faire trouve une excuse    Proverbe arabe

L’important je crois est de croire en soi et en la vie ! Ce sont l’amour, la joie et l’enthousiasme qui nous rendent heureux. Ce sont eux qui  nous font traverser les épreuves qui  jalonnent notre itinéraire et avancer dans la vie ; ce ne sont certainement pas les rancœurs, les amertumes, les reproches ni les regrets  qui ne sont que source de souffrances physiques et psychologiques.

Le ressentiment vient de la responsabilité que l’on attribue à l’autre.   Svâmi Prajnânpad,

La vie en ce monde est courte. Nous sommes tous voués à disparaître un jour. Mais les choix que nous faisons aujourd’hui façonneront notre vie de demain et celle de nos enfants ! A nous de la rendre plus agréable à vivre, pour nous et pour ceux qui nous entourent. A nous d’en faire une belle aventure plutôt qu’un « chemin de croix » ! Pour moi c’est ça “donner un sens à sa vie”…

Et vous, qu’est-ce qui vous donne l’envie, le courage de vous lever le matin sachant que la journée sera parfois une mise à l’épreuve ? Qu’est-ce qui donne sens à votre vie ?

Mini coaching

Prenez un temps seul pour vous interroger.  Soyez très sincère envers vous, ne vous voilez pas la face.Vous seul savez ce qui se dit en vous. Pour cela, offrez-vous ce temps d’écoute de toutes les « voix » qui se présentent. Une par une écoutez ce qu’elles ont à dire et tenez en compte. Toutes ont  autant de valeur. Elles sont des parties de vous.  Ecrivez ce qui se dit en distingant bien toutes les « voix » sur votre feuille.

Quelques questions à vous poser pour votre réflexion :

  • D’où est-ce que je puise mon  énergie ?
  • Quel est ce rêve d’enfant, que j’ai  abandonné en grandissant mais qui   ne m’a jamais totalement quitté ?
  • Qu’est-ce qui compte le plus pour moi dans ma vie ?
  • Quelle serait ma vie si je n’avais plus jamais besoin de travailler ?

Vous pouvez étaler ce questionnement sur plusieurs jours. La liste n’est pas exhaustive bien sûr, aussi ajoutez toute autre question qui vous permet d’aller plus en profondeur, dans ce qui a du sens pour vous et pour vous donner les moyens d’agir en ce sens. Dans ce processus de Dialogue Intérieur, toute  réponse  entendue, reconnue  et acceptée  est un pas sur le chemin vers votre propre Graal.

Le coeur donne la direction, le cerveau la solution et le corps la concrétisation.   Luis Fernandez

Bonne route,  vous avez droit au meilleur !

 


Plugin Kindle Moi sur Blog Expert.