Etre Femme en notre temps

Aujourd’hui est marqué par la Journée Internationale de la Femme. Cette tradition est digne par respect pour ces femmes qui ont oeuvré pour rétablir l’image et la place de la Femme dans la société. Il est cependant bien dommage de se restreindre à une journée, car c’est toute l’année que la Femme doit être fêtée ! Loin d’un langage féministe, mon message est ici un message d’union.
Ainsi, nous cherchons tous un sens à notre vie, un but ultime : la réalisation de soi, devenir complet, Un(e). La psychologie de CG Jung nous indique le chemin pour y parvenir avec ce qu’il a nommé “l’individuation”, cette réalisation de la totalité psychique, union des deux principes, masculin et féminin. Il s’agit de devenir un in-dividu, in-divisible, formant le Tout, l’Un. Ce chemin vers Soi se faisant par l’intégration de nos opposés, à l’intérieur de nous, que sont l’anima/la partie féminine de l’homme et l’animus/la partie masculine de la femme. Il s’agit d’accomplir ainsi en soi “l’union sacrée” que l’on retrouve dans les rêves et dans les contes par le mariage du Roi et de la Reine, du Soleil et de la Lune.
Dans cette perspective, la lutte de pouvoir entre les sexes n’a plus de sens, puisque les principes masculin et féminin sont présents tous deux en chaque individu qui doit oeuvrer d’abord à les harmoniser en lui-même. Ceci a d’autant plus d’importance à l’heure actuelle, que les modèles de virilité et de féminité étant en dissolution, on peut observer chez nombre de jeunes, hommes ou femmes, une profonde désorientation. La récente évolution des femmes et leur affirmation d’elles-mêmes, dans une attitude parfois trop féministe, rendent souvent difficile aux hommes de se situer vis-à-vis d’elles et de la vie.
Pour pouvoir parler d’égalité et de droits “extérieurs” (au travail et à la maison), Hommes et Femmes doivent d’abord retrouver leur nature profonde, ce qui ne peut se faire que dans la reconnaissance et le respect de leur complémentarité. Des germes de changement dans l’attitude collective se font jour sous la forme d’intérêt croissant porté à l’irrationnel, à l’inconscient, à l’écologie, à la nature.
Ces amorces de transformation n’auront de valeur que si l’on ne se contente pas de les regarder de loin. “Tout individu, homme ou femme, qui travaille à produire en lui-même l’union du principe féminin avec le principe masculin apporte sa pierre à la construction d’un ordre nouveau.” comme le dit Marie-Louise von Franz dans son livre “La femme dans les contes de fées“.

“Etre femme en notre temps” demande alors d’être de ces “Femmes qui se réinventent” telles que les décrit Monique Grande, “héroïnes créatives de leur propre vie sans perdre l’inspiration de leur propre coeur”.

Je souhaite très sincèrement une bonne fête à toutes les femmes du monde et surtout Amour, Bonheur, Paix et Prospérité à chacune d’entre vous.

1 ping

  1. […] de l’homme »   chantait Jean Ferrat.  En cette nouvelle journée de la Femme et son cortège de statistiques et bilans  nous apprenons que […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Laissez votre commentaire


Plugin Kindle Moi sur Blog Expert.