Comment Joe Kals, paraplégique, nous montre la marche à suivre

Joe Kals, paraplégique,  a réussi son défi fou :  1325 km à pieds, appuyé sur ses béquilles, pour relier le Havre à Menton. Parti en août dernier il est arrivé ce week-end à Menton. A la seule force de ses bras et de ses abdominaux, en « marche pendulaire » il avance sur ses béquilles. L’aventure de cet homme n’est donc plus une performance mais un exploit.

Joe KALS, “l’homme qui marchait sur la lune”

Initialement parti pour récolter des fonds en faveur de la recherche, il n’a reçu aucun signe de la part du monde médical français. « Seuls des chercheurs de Montréal m’ont soutenu, regrette-t-il. En France, leurs confrères n’ont pas bougé.”

Parce que sa vie est émouvante mais aussi exemplaire dans son acharnement à vivre, il mérite mille fois qu’on parle de lui. Agé d’une cinquantaine d’années, il est né à Bruxelles en 1961. Après avoir vécu pendant des année en Ontario, au Canada, il a sillonné l’Afrique de l’Ouest pour apporter une aide médicale aux populations locales.  Paraplégique depuis l’âge de 20 ans à la suite d’un accident de moto, il avance sur des béquilles, à la seule force de ses bras et de ses abdominaux, en « marche pendulaire ».  Son préparateur physique parle d’ un « marathon quotidien », mais pour Joe c’est plus que cela ”  il y a l’effort physique, certes, mais aussi et surtout le stress. Pendant douze heures, je sais que je ne dois penser qu’au prochain pas, sinon je risque la blessure, ou pire. Ce stress quotidien, voilà ce qui est dur à vivre ».

« Je vis l’instant présent, j’aurai au moins essayé de faire changer les choses. Ma vie n’a pas été aussi pleine que ce que j’aurais voulu qu’elle soit, moi qui voulais vivre à 200 km/h. Mais quand je vois d’autres paraplégiques, qui sortent à peine de chez eux, je me dis qu’elle n’est pas si triste que cela»

 

Joe Kals : L’aventure d’un homme (4) par france3cotedazur

« Si j’avais mon accident aujourd’hui, je ne crois pas que j’aurais la force de traverser ce que j’ai traversé »,

Ce à quoi je répondrais à Joe Kals par ces citations  :

Les individus qui réussissent sont ceux qui savent mobiliser toutes leurs ressources mentales et physiques sur un objectif.”      Anthony Robbins

Il n’y a pas de lois préétablies pour atteindre le succès mais celui qui veut réussir doit avoir un but défini, l’intensité d’intention et l’effort adaptés à ce but. Ce sont les éléments dont dépend l’ampleur de son succès  A.T.STONE

Vous êtes la preuve vivante de ces propos et nous ne pouvons qu’admirer  : BRAVO !


Plugin Kindle Moi sur Blog Expert.