5 conseils de coach pour gérer vos relations difficiles

« Je ne peux pas le (la) supporter » ! N’avez-vous jamais eu ce genre de propos ? N’avez-vous jamais de difficultés relationnelles avec les autres, et avec certaines personnes en particulier ? Comme tout le monde et si vous êtes honnêtes avec vous, vous savez très bien que si ! Les relations humaines sont souvent complexes et difficiles à gérer. Dans cet article, voici 5 conseils de coach qui peuvent vous aider à y voir plus clair.

Avez-vous remarqué justement, que certaines personnes ont pour effet de vous mettre les nerfs en pelote, même à la simple idée de les rencontrer… Vous avez alors beaucoup de mal à rester calme alors même qu’elles ne vous ont encore rien dit ou fait de répréhensible…

On a beau vouloir  être la personne la plus « humaine » qui soit, la plus ouverte d’esprit, la plus tolérante etc. il est des personnes avec lesquelles vous vous sentez mal à l’aise et d’autres avec lesquelles vous vous sentez devenir agressif, en conflit plus ou moins latent, prêt à exploser au moindre faux pas. Ce peut-être avec un inconnu que vous venez de rencontrez mais le plus souvent avec une personne connue, un membre de votre famille, un collègue, votre patron, un personnage politique (c’est dans l’air du temps) etc. Bref, toute personne qui vous fait dire parfois « je ne peux pas la (le) supporter ! »

 

Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau et non se battre contre l’ancien.  Dan Millman      

Conseil n°1 :

Retenez tout de suite que vous devriez remercier ceux qui vous irritent, vous donne même des crises d’urticaire rien que d’y penser.

Non je ne suis pas en train de prêcher en vous disant de tendre l’autre joue ! Alors pourquoi devriez-vous les remercier ?… Parce-ils vous parlent de vous ! Ce sont vos « maîtres », en ce sens qu’ils vous offrent un enseignement sur vous, une leçon que vous devez retenir pour votre développement personnel et votre propre mieux-être.

Je m’explique : En termes de Dialogue Intérieur, nous dirons que nous sommes dans un phénomène de « projection », c’est-à-dire le processus suivant lequel nous rejettons sur l’autre ce que nous avons rejeté ou renié en nous, de façon consciente ou non. Si vous connaissez l’histoire de « la paille et la poutre », c’est la même chose.

Je développerais plus amplement ce point très important pour nos relations dans les articles à venir.

Conseil n°2

Vous ne pouvez pas changer les autres. Donc, améliorer vos relations avec les autres, implique que vous le vouliez profondément pour agir en conséquence. Si, pour des tas de motifs,  vous n’avez pas le désir sincère de changer vos comportements et vos modes relationnels et que vous préférez continuer comme vous le faites actuellement, c’est parfaitement votre droit.

Effectivement « Le pouvoir appartient à celui qui a le choix » Mais comprenez dès-lors qu’il serait malvenu de vous plaindre ensuite du comportement des autres et de les critiquer…sinon vouloir choisir les conflits dans sa vie !

Ce qui amène le conseil suivant,

Conseil n°3

Je laisse la place à Confucius pour vous le donner :

Si tu veux rétablir l’ordre dans ton pays tu dois d’abord rétablir l’ordre
dans les provinces,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans les provinces
tu dois d’abord rétablir l’ordre dans les villes,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans les villes tu
dois d’abord rétablir l’ordre dans les familles,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans les familles,
tu dois d’abord rétablir l’ordre dans ta famille,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans ta famille, tu
dois d’abord rétablir l’ordre en toi-même… »
                                

Autrement dit, nous rêvons tous d’un monde meilleur, plus humain, plus juste, alors agisssons et commençons par nous changer nous-même.

 Comment transformer le monde si nous ne commençons pas par nous transformer nous-mêmes ? CG Jung

Conseil n°4

 Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s’il n’en a d’abord avec lui-même.   CG Jung

Avec ce conseil d’entrer en lien avec vous, pour changer, faire autrement, il vous faut sortir de cette zone de confort ( qui n’est pas si confortable) où sont enfermées vos habitudes. Il s’agit d’OSER « affronter vos démons » suivant l’expression courante, pour évoluer vers Soi, donner du sens à sa vie. Cela demande du courage et vous ramène au conseil n°2.

Du courage pourquoi ? Parce-que cela implique justemement d’aller rencontrer votre « ombre », ces zones sombres, inconscientes qui se manifestent dans vos rêves et vos cauchemards. Elles s’expriment dans vos comportements « maladroits », vos gestes manqués, vos lapsus, et même dans des actes de violence, verbale ou physique, qui vous font peur parce-que «ça ne vous ressemble pas ».

Conseil n°5

Tout ce que nous n’aurons pas ramené à la conscience se manifestera dans notre vie comme destin ou fatalité.   CG Jung

Il s’agit ici de prendre conscience, avec acuité, que la vie vous met en face des côtés de vous-même dont vous cherchez à vous débarrasser : ce sont les personnes qui ressemblent à s’y méprendre à vos sous-personnalités reniées. Vous vous sentirez parfois très attiré(e) par elles, ou bien vous les fuierez. Ou bien encore vous éprouverez pour elles un mélange égal d’attirance et de répulsion. C’est ce qui, dans vos relations amoureuses par exemple, vous fait rencontrer, comme attiré(e) par un aimant que vous appellerez “le destin“, la personne qui manifeste vos parties reniées et vous donne ce sentiment de « complétude », comme deux « moitiés » qui se rejoignent.

En toute lucidité, Hal STONE, dit de ces sous-personnalités reniées qu’elles « ressemblent à des missiles que l’intelligence universelle lance sur nous : ils ne ratent jamais leur cible ». Autrement dit nous ne pouvons pas y échapper, mais nous nous devons d’apprendre nos leçons pour les intégrer de sortent que ces parties ne nous atteignent pas négativement.

Mini-coaching pour aller plus loin

Comment faire pour reconnaitre une sous-personnalité reniée ? Voici un petit exercice pour en avoir quelques notions :

  • Commencez par indentifier une personne qui vous irrite, qui vous agace souverainement, qui vous inspire des jugements critiques (ça ne devrait pas être trop difficile ;-))
  • Demandez-vous ce qui vous déplaît tant chez elle, (ce que vous estimez être ses graves défauts)
  • En quoi croyez-vous lui être supérieur(e) ? (ce que vous estimez être vos qualités)

Notez par écrit avec le plus de précision possible l’aspect le plus irritant pour vous, les reproches que vous lui faites. Quand ce sera fait vous aurez identifié l’une de vos sous-personnalités reniées.

En séance, le travail de coaching ne s’arrête pas là bien sûr ! Il s’agit maintenant de connaître les parties opposées à ces parties reniées pour arriver à un juste milieu, cette position énergétique de « chef d’orchestre », de « metteur en scène », de « chef de chœur ».

Ce processus vers un Moi conscient qui « embrasse les opposés » fait l’objet  et toute la puissance du Dialogue Intérieur pour votre développement, votre croissance, qui vous permet de « grandir de l’intérieur » dans un puissant développement de confiance en soi.

 L’homme a ce choix : laisser entrer la lumière ou garder les volets fermés. Henri Miller

———————

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Echanges de compétences” organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article, à combien l’évalueriez-vous sur 5 ? Cliquez sur la note de votre choix : 012345

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ?

Merci de partager cet article sur  Twitter, sur  Facebook ou sur Google+ en cliquant simplement sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous… Si vous l’avez trouvé intéressant et/ou sympa, bien sûr !

Merci d’avance et à très bientôt 😉

(36 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

    • sylviane on 9 mai 2012 at 23 h 15 min
    • Répondre

    merci pour cet article interssant

    1. Merci Sylviane de vos compliments.
      Avez-vous pris le temps de voter ? Merci d’avance et à bientôt,
      Michèle

  1. Bonjour Michele,

    Je n’ai pas reçu ta newsletter et ai découvert “par hasard” ton article justement en votant pour quelqu’un d’autre. donc SJ “a voté”

    Tout à fait d’accord avec tout ce que tu dis dans ton article car voir chaque difficulté ou chaque personne difficile comme un maître (gloups, gloups) est un grand pas vers la sagesse et comme rien n’arrive par hasard on peut presque les remercier deux fois.

    C’est un peu dur à avaler mais avec l’âge on se rend compte que c’est la réalité, l’Autre ne vient que pour nous aider

    Puis-je te demander d’aller voter pour mon article car victime de piratage je n’ai plus accès à google et à tous mes amis blogueurs. Merci par avance
    sylviane Articles récents..Jetez votre stress aux ortiesMy Profile

    1. Bonjour Sylviane,

      Merci beaucoup de ton retour et de ton vote.
      Par contre je m’inquiète de ta remarque sur ma newsletter que tu n’aurais pas reçue…j’ai du oublier quelque chose dans le processus d’envoi et c’est bien dommage !
      Je vais voter pour ton article de ce pas, en espérant que tes soucis google seront bientôt résolus.
      A bientôt 😉

  2. Bonjour,
    Solidarité oblige, j’ai voté ainsi que pour Sylviane. Si vous avez 2 minutes ce serait sympa de faire de même.
    Bon dimanche.
    Danièle de Forme et bien-être Articles récents..5 actions contre le stress, qui ont fait leurs preuvesMy Profile

    1. Bonsoir Daniele

      Merci pour ta solidarité et de ton vote. Un petit mot pour dire si tu as aimé ou non l’article aura été le bienvenu cependant.
      Bonne soirée et à bientôt,

  3. Bonjour,

    Merci pour cet article fort intéressant.
    J’aime beaucoup la citation de Confusius qui nous amène à ramener l’odre en soi-même. Et ceci est vrai dans tous les domaines. Le JE est la base de tout. Même si cela peut paraître égoiste, le travail sur soi profite à tous et est par déduction altruiste !

    A bientôt.
    Dorian
    Dorian Articles récents..8 clés pour atteindre le bonheurMy Profile

    1. Bonsoir Dorian,

      Vous avez raison, “je” est partout et essentiel. les paroles de Confucius ont beau avoir plus de 5000 ans, elles sont toujours d’actualité ; -)
      Merci de vos compliments et de votre visite. A bientôt le plaisir de vous retrouver ici.
      Michèle

  4. Bonjour Michèle,

    J’ai beaucoup aimé cet article même si ce que je viens d’apprendre me fait un peu flipper ! Comment ? La personne que j’apprécie le moins, celle que j’évite au maximum serait l’une de mes personnalités reniées ?? 🙂

    C’est marrant parce que cette nana que j’ai connue sur de mauvaises bases et que je ne supporte pas aurait certainement pu être une amie (ou au moins une copine) dans d’autres circonstances… J’avais remarqué quelques points communs et je m’étais déjà faite cette remarque…

    Merci beaucoup pour cet article ! Je vais faire votre exercice pour mieux comprendre tout ça 😉

    A bientôt !
    Nathalie Articles récents..Tout savoir sur la luminothérapieMy Profile

    1. Bonjour Nathalie,

      Oui ça fait un peu “flipper” quand on y pense, et pourtant c’est vrai. D’ailleurs vous le dites vous-même “C’est marrant parce que cette nana que j’ai connue sur de mauvaises bases et que je ne supporte pas aurait certainement pu être une amie (ou au moins une copine) dans d’autres circonstances… J’avais remarqué quelques points communs et je m’étais déjà faite cette remarque…”
      L’important est de prendre conscience de tout cela en commençant par cet exercice…Je vous invite à revenir nous dire ce que vous aurez appris sur vous 😉

      Alors bonne soirée et à très bientôt,

  5. Bonsoir Michele, Je connaissais le phénomène “dialogue intérieur” mais pas le nom. Au moins je pourrai l’utiliser maintenant. J’aime bien ton article, il est par plusieurs points proches de ce que je fais. Personnellement, je préfère y aller avec le corps plutôt que le mental, c’est plus mon médium.
    Au sujet du “pouvoir appartient à celui qui a le choix”, je crois qu’il appartient plutôt à celui qui laisse passer son dialogue inconscient en en prenant connaissance et en laissant faire, alors il a accès à un espace beaucoup plus grand pour en lui-même.
    Je te souhaite une bonne continuation
    Didier
    Didier Articles récents..Cinq clés pour sortir de la crise.My Profile

    1. Bonjour Didier,

      Je te remercie de tes compliments et de ton intérêt. Je ne sais ce que tu veux dire par “phénomène” mais pour préciser, le “Dialogue Intérieur” ou “Voice Dialogue”, est ici une méthode bien précise de connaissance de soi par la prise en compte de ce qui se joue dans notre inconscient et son influence dans notre vie.

      Faisant partie de l’Intelligence de soi, l’approche “embrasse” les opposés, c’est à dire qu’elle prend l’individu dans sa totalité, corps et esprit. Je t’invite à aller voir ces pages spécifiques de mon blog pour en savoir plus.

      A bientôt donc 😉

  6. Gnothi seauton : il faut se connaître soi-même ! C’est l’un des plus vieux préceptes de notre monde ! Il rejoint d’ailleurs votre conseil N°3 😉 Bravo pour cet article !

    1. Merci de votre retour Sabine. Avez-vous pensé à noter l’article ? C’est l’enjeu de cet évènement;-)
      A bientôt le plaisir de vous retrouver ici,
      Michèle

  7. Bonjour Michèle,

    J’ai voté, brillant article.

    Souvent, ce que nous voyons de négatif en « l’autre » est le miroir de ce qui nous déplait en nous et que n’aimons pas reconnaître.
    Ceux envers lesquels nous refusons de faire un effort de compréhension, autant les ignorer.
    Les conflits engendrent rarement du positif.
    Rien n’empêche de se demander quelle partie de nous se manifeste dans ce refus de dialogue.
    « Connaît-toi toi-même » c’est à la fois la base de l’amélioration personnelle et la plus grande difficulté d’être.
    Cela dit, ça se travaille et c’est ce qui permet de ne plus juger les autres à travers soi.
    Bonne journée
    Jean Paul
    Jean Paul vivre bien Articles récents..Les 5 niveaux de la communication, vous connaissez ?My Profile

    1. Bonjour Jean-Paul,

      Merci de vos éloges et de votre note 😉 Je vois que vous connaissez-bien le sujet également, je serais donc ravie de vous retrouver ici et de pouvoir échanger sur nos points de vues.
      Bonne journée et à très bientôt,
      Michèle

  8. Bonjour Michèle,

    J’ai voté, brillant article.

    Souvent, ce que nous voyons de négatif en « l’autre » est le miroir de ce qui nous déplait en nous et que n’aimons pas reconnaître.

    Ceux envers lesquels nous refusons de faire un effort de compréhension, autant les ignorer.
    Les conflits engendrent rarement du positif.

    Rien n’empêche de se demander quelle partie de nous se manifeste dans ce refus de dialogue.

    « Connaît-toi toi-même » c’est à la fois la base de l’amélioration personnelle et la plus grande difficulté d’être.

    Cela dit, ça se travaille et c’est ce qui permet de ne plus juger les autres à travers soi.

    Bonne journée

    Jean Paul
    Jean Paul vivre bien Articles récents..Les 5 niveaux de la communication, vous connaissez ?My Profile

    1. RE ! Merci Jean Paul, ma réponse est la même que précédemment 😉

      Bonne journée et à bientôt,

      Michèle

  9. Bonjour Michèle,

    Je viens d’utiliser la fonction “lire un article au hasard” dans la liste de l’événement d’Yvon de copywriting-pratique.com (trop fort ce garçon :-)) pour profiter de toute la richesse qui nous est offerte.

    j’ai beaucoup aimé ton article (je suis une fan des citations de Confucius) et je vais faire le petit exercice. Nul doute qu’il sera enrichissant

    Je lui ai bien entendu donné une note (une très bonne même)

    Bonne journée

    une autre Michèle 🙂
    michèle Articles récents..Travail standard : comment « faire avaler la pilule » ?My Profile

    1. Bonjour Michèle,

      Ravie que cet article t’intéresse, je te remercie de tes compliments et de ta note 😉
      Le “hasard” faisant donc bien les choses, à bientôt donc le plaisir de te revoir ici ! Ce serait intéressant de nous dire comment tu as vécu l’exercice…
      Bonne journée,
      Michèle

  10. Bonjour Michèle,

    C’est rassurant d’entendre de plus en plus parler du fait que ce qui nous «dérange» chez les autres est présent à l’intérieur de nous.

    Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps (et ça existe toujours), on entendait souvent la
    phrase: «ça ne m’appartient pas». Oui, ça m’appartient ce que je vis. Ça vient de l’intérieur de moi!

    Et j’ai voté pour ton article!

    Amicalement,

    Sco! 🙂
    Sco!@coupleroutine Articles récents..Est-ce que tu m’aimes?My Profile

    1. Bonjour Sco!

      “Oui, ça m’appartient ce que je vis. Ça vient de l’intérieur de moi!” Voilà le genre de phrase qui me plait d’entendre chez une personne car elle prouve la prise de conscience de sa seule responsabilité de sa propre vie…développement en sagesse et maturité…bravo Sco!

      Merci de ton vote/note et à bientôt,

      Amicalement,
      Michèle

  11. J’ai voté ! Merci pour ce billet qui nous rappelle les bases de la diplomatie 😉

    1. Bonsoir et merci Quentin, c’est vrai que les bases de la diplomatie font aussi partie des règles du savoir vivre.
      A bientôt sur ce blog 😉
      Michèle

  12. Oui les relations difficiles ça se gère, mais bon moins on en a à gérer mieux c’est ! Même si les relations difficiles ont des choses à nous apprendre.

    Je préfère me concentrer sur les personnes que j’apprécie vraiment et qui enrichissent ma vie par leurs qualités remarquables et leur vision de la vie magnifique.

    Ceci dit cet article est utile. 🙂
    Julien Articles récents..Purgez votre passé pour aller pleinement de l’avantMy Profile

    1. Bonsoir Julien,

      Tu as raison, les personnes que tu apprécies te donnes de l’énergie et t’enrichissent. Sauf que malgré toute ta bonne volonté, les “couacs” arrivent aussi avec ceux que tu aiment…l’important est de comprendre alors ce qui se passe en soi et trouver ses propres réponses pour préserver la relation au lieu de “zapper”…tout est affaire de choix pour mener sa vie !

      Merci de ta remarque quant à l’utilité de l’article 😉 et à bientôt sur ce blog.

  13. Coucou Michèle,

    ha, si j’avais lu ton article dans ma jeunesse,
    le chemin de la compréhension des autres
    et surtout de moi-même aurai été plus rapide.
    Il ne manque rien dans tes propos !

    Je crois, sincèrement, que toutes les personnes
    rencontrées, au cours de notre vie, sont,
    en quelque sorte, nos professeurs.

    Nous apprenons beaucoup des autres.
    Il faut y croire, ne jamais l’oublier et surtout,
    ne jamais avoir peur d’apprendre.

    A bientôt !

    Sylvie
    P.S. : J’ai voté avec plaisir, bien sûr !
    Sylvie VIELLOT de Votre Blog Pro Articles récents..5 choses qu’une entrepreneuse du web ne devrait jamais faire. Jamais !My Profile

    1. Bonjour Sylvie,

      Bienvenue et un grand Merci de ton chaleureux commentaire…et de ta bonne note ! 😉 Je suis ravie de voir que mes articles peuvent servir à mes lecteurs et les aider dans leur prise de conscience pour leur propre développement.

      Pour encore mieux te servir, j’aimerais bien que tu me dises les thèmes que tu aimerais me voir aborder en réponse à ta problématique personnelle.

      A bientôt donc le plaisir de te retrouver ici,
      Bien sincèrement,
      Michèle

  14. Bonsoir Michèle
    J’ai donné la note maximum car je trouve ton article au top de tout ce qui peut de sire et s’écrie en matière de développement personnel.
    Je pratique ce travail des sous-personnalités et bien sûr la méthode ho’oponopono qui va dans le même sens et j’avoue que ça règle bien des situations relationnelles.
    hannah@methode Tipi Articles récents..La fatigue du webmaster, connais pas!My Profile

    1. Bonsoir Hannah,

      Merci de tes compliments et de ta note 😉 C’est vrai que la connaissance des sous-personnalités est une formidable expérience dans la connaissance de soi et du développement personnel. Tu pratiques dis-tu ? D’après quelle approche ?

      A bientôt le plaisir de te retrouver ici,

    • Veronique on 2 juin 2012 at 10 h 50 min
    • Répondre

    Bonjour Michèle,

    Je souhaiterais apporter un éclairage personnel et profane, et peut-être naïf pour le coup, à votre très intéressant article et ô combien utile pour s’accepter soi et les autres. Vous parlez de sous-personnalités reniées qui viendraient en quelque sorte parasiter nos relations aux autres, ce qui est une piste très intéressante. Mais plus simplement, ce qui nous irrite le plus souvent chez les autres, sont ces “travers” ou attitudes que nous nous efforçons nous-mêmes de ne pas imposer aux autres car nous les jugeons inadéquates, impolies, égocentriques ou injustes, voire perverses. Ceci m’amène à penser que nous avons tous les défauts et toutes les qualités en nous, et que d’en laisser s’exprimer certain(e)s plus que d’autres n’est pas du refoulement ou un quelconque reniement de certaines de nos sous personnalités, mais un choix délibéré et juducieux de tout ce dont nous disposons à l’intérieur de nous, pour devenir ce que que nous voulons être. C’est pourquoi nous sommes irrité(e)s et attristé(e)es aussi par ceux qui font le choix de ne faire aucun effort pour nous épargner leurs attitudes ou paroles inapropriées. Alors bien sûr ce pose la question suivante ? Sur quels critères se fondent mes choix ? Le respect d’autrui d’une part, et encore plus simplement, ne pas infliger aux autes ce que je n’apprécierais pas que l’on m’inflige… Ce qui est irritant finalement, c’est que ce bon sens si ordinaire ne soit pas une évidence pour tout un chacun. Les relations humaines en seraient tellement simplifiées et assainies. Mais je suis peut-être naïve, idéaliste ou intolérante…

    1. Bonsoir Véronique (ou Violette ?),

      Bienvenue sur ce blog ! Merci de vos compliments et de ce long commentaire qui montre votre intérêt sur le sujet. C’est vrai que les relations humaines sont complexes et souvent difficiles à comprendre tant nous sommes différents les uns des autres. C’est ce qui fait la force de l’Intelligence de Soi Vous répondre sous cet éclairage de serait cependant trop long ici.
      Brièvement, et par exemple, en séance de coaching nous irions interroger la ou les parties de vous qui s’expriment ici : “Qui”, en vous, dit que vous êtes “naïve, idéaliste ou intolérante…” . Quelle partie dit ” sur quels critères se fondent mes choix ?” Les écouter vous permet de trouver la réponse à votre question…Toutefois c’est plus rapide et simpliste à écrire ici que ça ne l’est en réalité. Le Voice Dialogue est d’une simplicité trompeuse. Les résultats sont cependant d’une puissance incroyable dont tout le monde devrait pouvoir bénéficier vers ce que vous appelez “ce bon sens si ordinaire “;

      A bientôt le plaisir de vous revoir ici,
      Michèle

  15. Bonjour Michèle,
    J’ai souvent entendu parler de l’autre qui est notre propre miroir….parfois, en fonction des personnes que je rencontre, je saisis bien la chose et parfois , non.
    Est ce que chaque personne qui nous irrite coorespond à quelque chose que l’on refoiule en nous ?
    Si je fais ta pratique : je pense à une personne de mon entourage, qui ne cesse de se plaindre et à chaque fois que tu essaies de la guider…c’est oui mais…La victime dans sa splendeur ! J’en déduis quoi pour moi ?
    Merci de ton éclaircissement…quand tu seras revenue de ton voyage !
    Karine
    karine Articles récents..A saisir : superbe offre massage pour le nouvel an chinois !My Profile

    1. Bonjour Karine,

      De retour en France sous un ciel gris et pluvieux, je suis contente de te retrouver ici 😉

      Pour répondre à ta question, le fait que tu parles de cette personne en disant “la victime dans sa splendeur” montre bien ton irritation…voir plus, ton aspect opposé à savoir le “Bourreau” ou le “Persécuteur” !

      Tu peux te dire que plus tu es irritée, plus tu rejettes, plus c’est une partie présente en toi, jetée aux oubliettes (mais bien vivante) et que tu ne peux ou ne veux pas voir ni accepter ; ceci pour X raisons qui sont propres à ton histoire. Cela doit te ramener à tes souvenirs d’enfance…
      Il ne s’agit pas d’apprendre à “devenir Victime”, mais en reconnaissant cette partie là en toi,en l’acceptant et en apprenant à l’aimer, tu t’ouvres à plus de tolérance et à un espace de liberté de choix vers autre chose que le “Bourreau”.

      Merci, de ton commentaire. Je développerais ces thèmes dans de prochains articles.
      A très bientôt donc le plaisir de ta visite 😉

  16. Bonjour Michele,

    Oui, les relations humaines sont parfois extrêmement difficiles à gérer mais heureusement que derrière chaque problème il y a une solution déguisée !

    Ma pensée : les autres sont le reflet de soi, donc si nous avons une bonne attitude alors les autres peuvent l’avoir également, c’est à chacun de nous d’avoir un bon état d’esprit.
    Je crois que cela démontre un nouveau sens de l’expression « il faut donner avant de recevoir » 🙂

    Super article, merci et à bientôt !
    Ali du blog “La Reflexologie&Le Bien Etre” Articles récents..La Reine des Prés : Une plante pour Soulager les Douleurs, entre autres…My Profile

    1. Bonjour Ali,

      Merci de ce commentaire et de vos compliments bien sympathiques 😉
      Oui, “donner avant de recevoir” est une expression qui devrait être connu par tous. L’inverse est souvent plus connu !
      A bientôt le plaisir de vous revoir ici !

  1. […] Les relations construites sur les fondations de l’amour et du respect, peuvent résister à de nombreuses tempêtes et tremblements de terre. Ces fondations peuvent être vérifiées, entretenues et maintenues en bonne santé avec des doses généreuses d’acceptation, de pardon, d’écoute, des actions de gratitude et de considération. […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Laissez votre commentaire


Plugin Kindle Moi sur Blog Expert.