5 conseils de coach pour gérer vos relations difficiles

« Je ne peux pas le (la) supporter » ! N’avez-vous jamais eu ce genre de propos ? N’avez-vous jamais de difficultés relationnelles avec les autres, et avec certaines personnes en particulier ? Comme tout le monde et si vous êtes honnêtes avec vous, vous savez très bien que si ! Les relations humaines sont souvent complexes et difficiles à gérer. Dans cet article, voici 5 conseils de coach qui peuvent vous aider à y voir plus clair.

Avez-vous remarqué justement, que certaines personnes ont pour effet de vous mettre les nerfs en pelote, même à la simple idée de les rencontrer… Vous avez alors beaucoup de mal à rester calme alors même qu’elles ne vous ont encore rien dit ou fait de répréhensible…

On a beau vouloir  être la personne la plus « humaine » qui soit, la plus ouverte d’esprit, la plus tolérante etc. il est des personnes avec lesquelles vous vous sentez mal à l’aise et d’autres avec lesquelles vous vous sentez devenir agressif, en conflit plus ou moins latent, prêt à exploser au moindre faux pas. Ce peut-être avec un inconnu que vous venez de rencontrez mais le plus souvent avec une personne connue, un membre de votre famille, un collègue, votre patron, un personnage politique (c’est dans l’air du temps) etc. Bref, toute personne qui vous fait dire parfois « je ne peux pas la (le) supporter ! »

 

Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau et non se battre contre l’ancien.  Dan Millman      

Conseil n°1 :

Retenez tout de suite que vous devriez remercier ceux qui vous irritent, vous donne même des crises d’urticaire rien que d’y penser.

Non je ne suis pas en train de prêcher en vous disant de tendre l’autre joue ! Alors pourquoi devriez-vous les remercier ?… Parce-ils vous parlent de vous ! Ce sont vos « maîtres », en ce sens qu’ils vous offrent un enseignement sur vous, une leçon que vous devez retenir pour votre développement personnel et votre propre mieux-être.

Je m’explique : En termes de Dialogue Intérieur, nous dirons que nous sommes dans un phénomène de « projection », c’est-à-dire le processus suivant lequel nous rejettons sur l’autre ce que nous avons rejeté ou renié en nous, de façon consciente ou non. Si vous connaissez l’histoire de « la paille et la poutre », c’est la même chose.

Je développerais plus amplement ce point très important pour nos relations dans les articles à venir.

Conseil n°2

Vous ne pouvez pas changer les autres. Donc, améliorer vos relations avec les autres, implique que vous le vouliez profondément pour agir en conséquence. Si, pour des tas de motifs,  vous n’avez pas le désir sincère de changer vos comportements et vos modes relationnels et que vous préférez continuer comme vous le faites actuellement, c’est parfaitement votre droit.

Effectivement « Le pouvoir appartient à celui qui a le choix » Mais comprenez dès-lors qu’il serait malvenu de vous plaindre ensuite du comportement des autres et de les critiquer…sinon vouloir choisir les conflits dans sa vie !

Ce qui amène le conseil suivant,

Conseil n°3

Je laisse la place à Confucius pour vous le donner :

Si tu veux rétablir l’ordre dans ton pays tu dois d’abord rétablir l’ordre
dans les provinces,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans les provinces
tu dois d’abord rétablir l’ordre dans les villes,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans les villes tu
dois d’abord rétablir l’ordre dans les familles,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans les familles,
tu dois d’abord rétablir l’ordre dans ta famille,
 

Si tu veux rétablir l’ordre dans ta famille, tu
dois d’abord rétablir l’ordre en toi-même… »
                                

Autrement dit, nous rêvons tous d’un monde meilleur, plus humain, plus juste, alors agisssons et commençons par nous changer nous-même.

 Comment transformer le monde si nous ne commençons pas par nous transformer nous-mêmes ? CG Jung

Conseil n°4

 Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s’il n’en a d’abord avec lui-même.   CG Jung

Avec ce conseil d’entrer en lien avec vous, pour changer, faire autrement, il vous faut sortir de cette zone de confort ( qui n’est pas si confortable) où sont enfermées vos habitudes. Il s’agit d’OSER « affronter vos démons » suivant l’expression courante, pour évoluer vers Soi, donner du sens à sa vie. Cela demande du courage et vous ramène au conseil n°2.

Du courage pourquoi ? Parce-que cela implique justemement d’aller rencontrer votre « ombre », ces zones sombres, inconscientes qui se manifestent dans vos rêves et vos cauchemards. Elles s’expriment dans vos comportements « maladroits », vos gestes manqués, vos lapsus, et même dans des actes de violence, verbale ou physique, qui vous font peur parce-que «ça ne vous ressemble pas ».

Conseil n°5

Tout ce que nous n’aurons pas ramené à la conscience se manifestera dans notre vie comme destin ou fatalité.   CG Jung

Il s’agit ici de prendre conscience, avec acuité, que la vie vous met en face des côtés de vous-même dont vous cherchez à vous débarrasser : ce sont les personnes qui ressemblent à s’y méprendre à vos sous-personnalités reniées. Vous vous sentirez parfois très attiré(e) par elles, ou bien vous les fuierez. Ou bien encore vous éprouverez pour elles un mélange égal d’attirance et de répulsion. C’est ce qui, dans vos relations amoureuses par exemple, vous fait rencontrer, comme attiré(e) par un aimant que vous appellerez “le destin“, la personne qui manifeste vos parties reniées et vous donne ce sentiment de « complétude », comme deux « moitiés » qui se rejoignent.

En toute lucidité, Hal STONE, dit de ces sous-personnalités reniées qu’elles « ressemblent à des missiles que l’intelligence universelle lance sur nous : ils ne ratent jamais leur cible ». Autrement dit nous ne pouvons pas y échapper, mais nous nous devons d’apprendre nos leçons pour les intégrer de sortent que ces parties ne nous atteignent pas négativement.

Mini-coaching pour aller plus loin

Comment faire pour reconnaitre une sous-personnalité reniée ? Voici un petit exercice pour en avoir quelques notions :

  • Commencez par indentifier une personne qui vous irrite, qui vous agace souverainement, qui vous inspire des jugements critiques (ça ne devrait pas être trop difficile ;-))
  • Demandez-vous ce qui vous déplaît tant chez elle, (ce que vous estimez être ses graves défauts)
  • En quoi croyez-vous lui être supérieur(e) ? (ce que vous estimez être vos qualités)

Notez par écrit avec le plus de précision possible l’aspect le plus irritant pour vous, les reproches que vous lui faites. Quand ce sera fait vous aurez identifié l’une de vos sous-personnalités reniées.

En séance, le travail de coaching ne s’arrête pas là bien sûr ! Il s’agit maintenant de connaître les parties opposées à ces parties reniées pour arriver à un juste milieu, cette position énergétique de « chef d’orchestre », de « metteur en scène », de « chef de chœur ».

Ce processus vers un Moi conscient qui « embrasse les opposés » fait l’objet  et toute la puissance du Dialogue Intérieur pour votre développement, votre croissance, qui vous permet de « grandir de l’intérieur » dans un puissant développement de confiance en soi.

 L’homme a ce choix : laisser entrer la lumière ou garder les volets fermés. Henri Miller

———————

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Echanges de compétences” organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article, à combien l’évalueriez-vous sur 5 ? Cliquez sur la note de votre choix : 012345

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ?

Merci de partager cet article sur  Twitter, sur  Facebook ou sur Google+ en cliquant simplement sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous… Si vous l’avez trouvé intéressant et/ou sympa, bien sûr !

Merci d’avance et à très bientôt 😉


Plugin Kindle Moi sur Blog Expert.