Sur le chemin de Soi

"L'homme mérite qu'il se soucie de lui-même car il porte en son âme les germes de son devenir" CG Jung

Tag: Dialogue Intérieur

Interview Dorsey CARTWRIGHT

Interview vidéo de Dorsey CARTWRIGHT. Praticienne expert du Voice Dialogue, Dorsey  exerce sa pratique de conseils à Austin, au Texas, et organise des formations pour les professionnels praticiens du Voice Dialogue tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des États-Unis. Read the full article »

Interview vidéo de Judith HENDIN

Interview exclusive  de Judith HENDIN praticienne expert Voice Dialogue/Dialogue Intérieur, effectué lors de notre participation au Congrès international, « Convergence 2012″, qui s’est déroulé récemment en France.

Judith HENDIN est thérapeute somatique et vit à New-York aux USA.

Read the full article »

« L’Intelligence de Soi » : De la théorie à la pratique en vidéo

L’Intelligence de Soi, comment ça marche ? Les auteurs de la méthode, Pierre CAUVIN et Geneviève CAILLOUX, passent de la théorie à la pratique dans cette vidéo dans laquelle ils vous en offrent une brève démonstration.  Et pour aller plus loin, retrouvons-nous juste après… Read the full article »

5 conseils de coach pour gérer vos relations difficiles

« Je ne peux pas le (la) supporter » ! N’avez-vous jamais eu ce genre de propos ? N’avez-vous jamais de difficultés relationnelles avec les autres, et avec certaines personnes en particulier ? Comme tout le monde et si vous êtes honnêtes avec vous, vous savez très bien que si ! Les relations humaines sont souvent complexes et difficiles à gérer. Dans cet article, voici 5 conseils de coach qui peuvent vous aider à y voir plus clair. Read the full article »

Interview de Geneviève Cailloux et Pierre Cauvin.


Pierre et Geneviève Interview de Geneviève Cailloux et Pierre Cauvin.

Geneviève Cailloux et Pierre Cauvin à San Francisco

C’est avec une grande joie que je vous présente ce podcast dans lequel vous pourrez écouter l‘interview que m’ont accordée les fondateurs de la méthode L’Intelligence de Soi, à savoir Geneviève Cailloux et Pierre Cauvin. Vous pouvez l’écouter directement sur le blog en cliquant sur le bouton “play”, ou le télécharger en cliquant sur « télécharger » ou encore, pour une meilleure qualité de téléchargement, en faisant un clic droit ici puis “enregistrer sous” avant de l’ouvrir.

Le podcast commence par une musique douce qui dure 1mn environ. Prenez le temps d’en apprécier son calme ;-)… L’interview vient aussitôt après !

Vous entendrez comment est née « l’Intelligence de Soi », les principes fondateurs de cette approche ainsi que les bénéfices de son utilisation pour chacun d’entre nous et dans leur vie de couple en particulier.

Pour avoir été formée par leurs soins à cette méthode que j’utilise avec bonheur dans mon activité de coach, j’ai la chance de les connaître depuis plus de 10 ans et entretiens avec eux des liens d’amitié. C’est pourquoi vous ne serez pas surpris de nous entendre nous tutoyer. Pour en savoir plus sur la méthode procurez-vous leur livre « L’Intelligence de Soi…et de l’autre« , publié sur Amazon ici

Ouvrez vos oreilles et vos yeux … Bonnes lectures et à bientôt !

Le secret du bien-être enfin révélé !

Parler de « bien-être » revient la plupart du temps à parler de thérapies et techniques en tous genres  dont la qualité et la fiabilité sont à l’appréciation de chacun.  Il n’en est pas question dans cet article  avec lequel j’ai le plaisir de participer à l’évènement « Le meilleur du bien-être », concours des meilleurs articles organisé par Danièle Galicia dans son blog Bel et bien.net.

A l’heure où nombre d’entre nous parlent de stress et de ce temps qui passe si vite, qu’en est-il pour vous ? Vous avez droit au meilleur du bien-être dans votre vie !  Alors sortons du cadre  et élevons le sujet pour voir ce dont il s’agit afin de donner un sens supérieur à cette quête…

Read the full article »

Comment déjouer votre Saboteur intérieur ?

Dans l’article précédent « Stop aux auto-sabotages« , nous avons pu voir quelques méfaits du Saboteur en nous en termes d’auto-sabotage. Il s’agit maintenant de reconnaître pour mieux les  « déjouer », les statégies de votre Saboteur. Car il s’agit bien de cela, il « joue » avec vous. Il vous manipule comme un pion sur un échiquier, comme une marionnette, une poupée de chiffon…mais ça ne vous fait pas vraiment rire  ! icon sad Comment déjouer votre Saboteur intérieur ?

Il vous appartient maintenant de reprendre le pouvoir et « le pouvoir appartient à celui qui a le choix » !  

Le  mot-clé ici est  : CHOISIR !  Choisir c’est parfois renoncer, mais c’est ici « jongler » avec vos émotions en fonction des circonstances de la vie. Retenez bien la notion de « jeu » derrière tout cela.  Il peut vous paraître effrayant de changer votre façon habituelle de réagir aux émotions et aux situations de la vie courante. Mais craindre le changement et écouter vos peurs c’est donner le pouvoir à votre Saboteur ! Read the full article »

Pourquoi vous levez-vous le matin ?

camelia 300x225 Pourquoi vous levez vous le matin ?
Camélia de mon jardin

C’est la question « existentielle » à laquelle je vous invite à réfléchir avec cet article qui m’a été inspiré à la suite d’une interview que j’ai entendu ce matin à la radio.

N’en avez-vous pas marre d’entendre ces gens qui se plaignent tout le temps et de  tout ? Moi si et je l’ai déjà dit dans un article précédent ! Read the full article »

Gérer la violence : le syndrôme du « bouc émissaire » en notre temps

Bouc thumb Gérer la violence : le syndrôme du bouc émissaire en notre temps

A l’heure où j’écris ces lignes, j’apprends le décès de cette jeune femme, professeur de mathématiques qui s’est immolée par le feu devant les élèves du collège où elle enseignait. Je ne me permettrais pas ici de discourir sur cette dramatique histoire ni de porter quelque jugements que ce soient.  Les journalistes radios ont cependant ouvert un débat auprès des auditeurs sur le thème du « bouc émissaire » et appellent à témoins ceux qui ont vécu cette douloureuse expérience.

Deux témoignages m’interpellent wlEmoticon sadsmile Gérer la violence : le syndrôme du bouc émissaire en notre temps:

  • D’abord une jeune femme, juriste internationale, qui raconte le calvaire qu’elle a subit vers l’âge de 13-14 ans lors de son arrivée en France après avoir vécu en Afrique . A la fin de son récit je ne peux que rester admirative de la façon dont elle s’est personnellement reconstruite.
  • Viens ensuite le témoignage d’un homme qui exprime son mal être « je n’en suis pas fier », en racontant son histoire à l’encontre d’une jeune fille de son collège ; il reconnait qu’il suivait alors ses camarades de classe,  pour être « comme les autres » et intégré dans leur groupe. Pour la petite histoire, qui fait la différence ici, cet homme précise qu’il a été embauché récemment et consciemment par celle qu’il a martyrisé voilà quelques années et qui est devenue chef d’entreprise…il reste très étonné du geste et d’autant plus honteux de son passé.

Ce genre de situations se produit également lors de “bizutages”, appelés aussi “intégration”…c’est tout dire ! De nos jours les jeunes filles sont même de plus en plus violentes entre elles-mêmes et agissent en bande. La liste serait trop longue pour répertorier ici toutes les barbaries malheureusement si couramment appliquées dans des histoires dramatiques que nous entendons régulièrement sur les ondes radios et autres TV.

wlEmoticon baringteethsmile Gérer la violence : le syndrôme du bouc émissaire en notre tempsPourquoi tant de violence ? D’où vient cette barbarie ? A-t-elle un sens ? Je vous propose pour cela de voir ce dont il retourne à travers cette histoire  donc du « bouc émissaire ».

Wikipédia en donne la définition suivante : “La désignation d’un bouc émissaire est un comportement observé dans plusieurs sociétés : un groupe choisit une personne qui est ensuite ostracisée ou doit endosser à titre individuel une responsabilité collective”.

De façon plus anecdotique, un bouc était envoyé par certains bergers d’Amérique du sud pour attirer sur lui les piranhas infestant les rivières tandis que le reste du troupeau passait sans dommage à un autre gué.

Cependant, l’éternel penchant de l’Homme à chercher des boucs émissaires, responsables de ses malheurs , repose sur une illusion persécutrice partagée entre bourreaux et victimes. Ainsi, si les citoyens de Thèbes voient dans Œdipe le responsable du fléau qui ravage leur ville, celui-ci en retour est convaincu de sa culpabilité et se crève les yeux pour ne plus voir sa faute. Par la suite, Georges Clémenceau en fait mention « Tel est le rôle historique de l’affaire Dreyfus. Sur ce bouc émissaire du judaïsme, tous les crimes anciens se trouvent représentativement  accumulés. »

Ce mécanisme Victime/Bourreau engendre les illusions religieuses qui s’efforcent, par les sacrifices, d’apaiser la colère des dieux. Le christianisme a tenté de mettre fin au culte des idoles sanglantes en jetant le discrédit sur l’accusation persécutrice. La notion de sacrifice de substitution est ainsi intégrée à la thématique chrétienne, Jésus étant présenté dans les Évangiles comme un agneau immolé, expiant les péchés du monde en mourant sur la croix au terme de sa passion.Tel serait le sens de la passion du Christ, victime qui fait honte à ses bourreaux et oppose à leur violence le pardon d’un innocent. Le message de l’Évangile serait le suivant : “si les meurtriers pensent que leurs sacrifices sont méritoires, il faut leur pardonner car ils ne savent pas ce qu’ils font.”

Nous avons cependant perdu la compréhension de la nature sacrée du bouc émissaire.  Nous ne savons plus l’apprécier comme un moyen de transformation de nos propres ténèbres, de notre Ombre (ce que Jung définit comment étant le territoire dans lequel nous jetons ces parties de nous  jugées inacceptables, nos instincts, émotions et talents reniés).

De nos jours, le « bouc-émissaire”, tel qu’il est actuellement pratiqué, consiste à trouver celui ou ceux qui peuvent être identifiés au mal, qui sont  blâmés pour cela et chassés de la communauté afin de laisser les membres restants avec un sentiment de non-culpabilité. Le bouc-émissaire est seul sacrifié pour expier les fautes, communément admises comme telles par les normes collectives comportementales.

Pour aller plus loin

Ce processus  qui consiste à voir les autres comme inacceptables, coupables, porteurs du mal, responsables du malheur des autres, ou menace pour le bon ordre des choses,  est appelé  “projection”.  Ainsi, si je suis identifié avec l’être pur, désintéressé et qui prend soin des autres, j’ai renié, ou rejeté dans l’Ombre, les caractéristiques opposées – impur, égoïste et intéressé. Parce que je ne connais pas ces aspects qui résident dans mon ombre, mon  inconscient, je les projette sur les autres, qui sont porteurs de ces énergies reniées, et me permet donc de les juger comme inacceptables, faux,  odieux, méprisables etc. Si vous connaissez l’histoire de “la paille et la poutre”, c’est le même principe.

Ce qui est ici décrit sous l’aspect négatif se produit également en sens inverse. Ainsi les projections sont les sentiments, positifs ou négatifs, que nous éprouvons envers une personne, de façon disproportionnée car nous lui attribuons ce que ne pouvons pas , ou ne voulons pas, voir en nous.

Personnellement j’ai mis longtemps avant de comprendre que cet aspect “commercial agressif, conquérant” qui m’irritait particulièrement chez une collègue représentait un aspect manquant chez moi. Attention, il ne s’agit pas de devenir ce que nous n’aimons pas, mais plutôt de rechercher à la qualité sous-jacente, qui se cache si bien …Il s’agissait chez elle d’une grande aptitude à  nouer des relations commerciales. wlEmoticon winkingsmile Gérer la violence : le syndrôme du bouc émissaire en notre temps

La compréhension de ce processus de retrait des projections à changé ma vie. Non  seulement j’ai cessé de m’irriter contre ceux qui m’agacent, ou de rester béate et timide devant ceux que j’admire, mais je suis devenue plus à l’écoute de mes sentiments, plus tolérante envers moi et envers les autres. Nous devrions même remercier ceux qui nous dérangent car ils nous parlent de nous, ils nous éclairent sur nos propres manquent… qui ne demandent qu’à être comblés !wlEmoticon smile Gérer la violence : le syndrôme du bouc émissaire en notre temps

Auto-coaching

Pour oser être soi, dans sa totalité, et avancer dans notre processus de développement personnel,  notre premier travail est de reconnaître ce qui ce joue en nous et prendre conscience de ce qui nous manque.

Alors maintenant, à vous : Qu’en est-il de vos projections ?

Pour le savoir, voici un exercice :

Sur une feuille de papier, dans un format de type “paysage”, tracez 3 colonnes. La première étant plus étroite que les autres.

  • Dans la première, listez le nom des personnes que vous aimez le moins,voir que vous détestez.
  • Dans la deuxième, décrivez en face pourquoi vous ressentez cela ; quels traits de caractère n’aimez-vous pas chez elles ?
  • Dans la troisième, décrivez la qualité sous-jacente à ce comportement…si,si, cherchez bien, il y en a une …

Vous avez trouvé ? … C’est cela, c’est cette qualité que vous devez développer chez vous  pour trouver un équilibre intérieur propice à plus de sérénité !

Alors à vos crayons ; prenez le temps qu’il faudra ; ça vous demandera de la réflexion et des émotions fortes peuvent remonter à la surface. Ne les rejetez surtout pas !  Ecoutez-les ; écoutez ces parties de vous qui s’expriment, respectez-les, respectez-vous… l’enjeu en vaut la chandelle, je vous l’assure wlEmoticon smile Gérer la violence : le syndrôme du bouc émissaire en notre temps

Quels liens nous unissent ? (suite)

BONHEUR BIEN ETRE thumb1 Quels liens nous unissent ? (suite)

Suite à mon article  Quels liens nous unissent ? et en réponse à vos questions  sur le thème de cette “énergie” qui circule dans nos relations, je vous invite à vous procurer le livre de Robert STAMBOLIEV pour en savoir plus.  Il participa au tout  premier séminaire de Dialogue Intérieur organisé par Hal et Sidra STONE , les fondateurs de la méthode, qui eut lieu en 1982 et est de nos jours un fidèle héritier qui prolonge leur œuvre. Il est actuellement directeur de l’Institut de Psychologie de la Transformation (ITP) à Amsterdam.

41VRX3JP5AL. SS500  Quels liens nous unissent ? (suite)

les fondements énergétiques du Dialogue Intérieur

Dans ce livre il explore en profondeur l’aspect énergétique du Dialogue Intérieur afin d’élargir une expérience qui pourrait être essentiellement mentale : atteindre le “cœur” d’une énergie, dialoguer avec elle, puis la remercier, permet d’enraciner l’expérience et d’entraîner des transformations profondes et durables.

Mon point de vue :

Points forts : D’une écriture accessible, si vous vous intéressez aux phénomènes énergétiques en présence et qui dansent dans les relations humaines ceci devrait vous plaire.

Points faibles : la lecture peut sembler un peu ardue , voir “spé” pour les novices

Conseil : La parution n’est pas récente, alors attention, il ne reste plus que quelques exemplaires neufs et d’occasion !

  Achetez ce produit chez Amazon

Lisez-le et parlons ici, dans la rubrique “Commentaires”. J’aurais plaisir à  vous répondre personnellement.